Notre Dame de Marceille

couleur


   Selon la célèbre sentence : « On ne prête qu’aux riches », on peut alors affirmer que l’on a beaucoup donné à Notre-Dame de Marceille à travers les siècles. Et à de très nombreuses reprises, le lieu fut associé à l’alchimie ou en tout cas à des personnages ou groupements réputés pour l’avoir connue, si ce n’est maîtrisée. 

Bien évidemment, cette remarque paraîtra fantaisiste au plus grand nombre mais ce serait trop vite rejeter par méconnaissance un incroyable faisceau d’événements, de symboles forts et d’individus.  

A très peu de distance de Notre-Dame vécurent trop d’hommes qui s’intéressèrent de fort près à la Science royale pour ne pas avoir été sensibles aux appels de la belle église de Marceille.
Je vous invite à pénétrer dans ce sanctuaire à la suite de tant d’illustres devanciers et à tenter d’en lire les indices que leur générosité laissa à notre sagacité le soin de redécouvrir…

Citons les moines « alchimistes », le comte de Gabalis, Saint Vincent Depaul, archimiste, L’Arcana Arcanorum et Les frères Joly de Limoux ,Louis Cambriel, alchimiste et drapier de Limoux, L’abbé François-Henri Gasc, Les Fulcanelli,  Joseph Delteil, poète paléolithique...

Ce faisceau d’indices convergents devait inciter à ouvrir les yeux, à les dessiller ici, à Notre-Dame de Marceille. Fulcanelli ne s’y est pas trompé et l’abbé Henri Boudet non plus. Les illustrations de cette nouvelle édition sont en couleur.